Pressoir & Troglo – Le restaurant

Pour sa saison 2022, La salle pressoir et son troglodyte seront ouverts pour tous les résidents du château et de ses suites, pour se retrouver, et se restaurer.

Un lieu exceptionnel combinant une salle majestueuse qui abrite les vestiges d’un pressoir Casse Cou et un Troglodyte qui offrent une fraicheur unique par les chaude journées d’été.
Accessible directement depuis la Salle pressoir, La salle troglodyte a été réaménagée, on y découvre le sous terrain menant aux Chais ainsi que plusieurs autres pressoir a vis. L’espace de plus de 200m2 avec ses deux lustres en cristal suspendus et ses éclairages font de cet espace minéral, un espace féerique au contrastes surprenants.

Le matin de savoureux petits déjeuners vous y seront servis de 7h30 à 9h30. (20euros TTC par personne sur réservation)

La journée ces salles seront également un lieu de rencontre et de divertissement pour les petits et les grands avec accès à une collection de jeux anciens et jeux de société.

L’établissement prévoit pour 2022 de proposer un service de restauration le soir, plus d’informations sur les dates, horaires et menus sont à venir prochainement.

HISTOIRE DU PRESSOIR ET LA SALLE TROGLODYTE

La particularité du pressoir provient de son fonctionnement : la poutre transversale engagée dans la mortaise est actionnée par une corde que l’on enroule autour du treuil, ce pressoir datant du XVIIIe siècle doit son nom à la dangerosité qu’il représentait pour ses utilisateurs, la corde pouvant se rompre à tout moment ! Le jus du raisin ainsi pressé était recueilli dans une cuve au niveau en dessous et acheminé par une goulotte en terre cuite qui serpente le long d’un souterrain de plus de 80 mètres de long et se déversait dans une immense cuve que l’on peut voir sous la terrasse du château. Le jus de raisin était conservé dans d’immense foudre en chêne. L’un de ces foudres est toujours visible en place dans l’unes des 4 immenses caves qui se situent sous l’actuelle terrasse du château. Ces immenses caves qui étaient jadis destinées au stockage des tonneaux de vins avant leur acheminement vers la Loire sont autant de témoins de l’intense activité vinicole qui eu lieu au château de Candes-Saint-Martin alors qu’il était la propriété des évêques de Tours.

Mon séjour idéal